baniere

Historique


C’est en juillet 1924 que fût fondée à Dainville une nouvelle société de musique. Cette fanfare, composée exclusivement de cuivres, tambours et clairons, fut déclarée en préfecture le 3 février 1925 et pris le nom de Lyre Dainvilloise ;

Le premier président a été Henri Dourdain. Lui succèdent : Auguste Pécron, Eugène Ségard, Fernand Libert, Jean Pierre Galvaire et actuellement Nathalie Legay.

Le premier chef de musique fut Anatole Millot, bugle solo au 32ème régiment d’infanterie, avant la guerre de 1914-1918. Maurice Caron lui succède en 1935.

Durant la guerre 39/45, la Lyre Dainvilloise cesse toute activité musicale et reprend tout de suite après l’armistice.

Mais Maurice Caron décède subitement an 1946. C’est alors Camille Riche qui prend la baguette de directeur jusqu’en 1981.
Incontournable nouveauté, les clarinettes, flûtes et saxophones s’ajoutent aux cuivres et transforme cette    fanfare en harmonie.

 Invoquant son âge, Camille riche confie la direction à Gilles  Choquet de 1981 à 1992.
 En 1988, une nouvelle salle de musique située dans la cour de  la mairie a été inaugurée et est encore aujourd’hui le lieu  des répétitions.

 En 1993, c’est Cyrille Choquet, frère de Gilles qu’a été  confiée  la direction de la société et une cassette a été  réalisée  en 1996 pour les 70 ans de la lyre Dainvilloise.

En 2001, la lyre a reçu une nouvelle bannière offerte par la municipalité.

D’octobre 2001 à novembre 2002 se succèdent au poste de chef de musique : Cyrille Choquet, Gilles Choquet, Laurent Druon et de novembre 2002 à septembre 2008 la direction de la Lyre Dainvilloise est confiée à Frédéric Stépien.
Depuis Maxime Lavoine a pris la direction de l’harmonie.

La nouvelle tenue de la lyre Dainvilloise a été offerte aux musiciens par la municipalité de Dainville pour la Sainte Cécile 2003.

Le plus jeune musicien :  Victor Pierron
Le plus âgé : Gérard Legay


Lyre dainvilloise, 2015-2016 - Tous droits réservés